top of page
  • Photo du rédacteurJean-Luc Canton

Court extrait de "La dixième porte ou le soleil au Zénith"

Dernière mise à jour : 9 déc. 2023

Extrait de mon roman " La dixième porte ou le soleil au zénith "


Fabien découvre la révélation de la dixième porte.


" Ta relation amoureuse forme des traits d’union qui confortent ta vie avec celle d’Eliane, pour leur donner cette légèreté et cette sensation merveilleuse que tout vous réussit, et que rien de mauvais ne peut survenir.


Il te faudra tout de même réaliser une synthèse, un liant, pour insuffler, pour globaliser tous ces vecteurs positifs en une force irrépressible qui te propulsera tout là-haut, comme je te l’ai présenté.


Je ne dirai pas comment pratiquer cette fusion, car je sais que tu parviendras à le faire. 


Le moment n’est pas encore arrivé pour toi, mais je puis te confirmer qu’il n’est plus très loin à présent.


 Souviens-toi de « la pensée de midi », que nous a enseignée notre maître. Le midi, c’est le zénith, un point fugace d’équilibre, car on ne reste pas figé à midi, on passe aussitôt à un autre temps. 


Ce midi symbolise la tension extrême, le point où cette dernière est à la fois lucide et périlleuse. 


 Camus écrivait : « La pensée du midi, c’est l’heure de l’ombre la plus courte, où domine la lumière. La pensée du midi, c’est l’heure sans ombre, l’heure la plus chaude, la plus brûlante. La pensée du midi renvoie au soleil ». 


Fabien comprenait ce langage qui était bien sûr le sien, mais il venait d’intégrer une subtilité qui le fuyait depuis quelques temps. Le moment d’une prise de conscience globalisée demeurait fugace, fugitive et lorsque tous les éléments se positionnaient dans un alignement parfait, il ne fallait pas hésiter à prendre certaines orientations, car, dans les secondes qui suivraient, plus rien ne présenterait la même rectitude."



1 vue
bottom of page