top of page
  • Photo du rédacteurJean-Luc Canton

Court extrait de "La dixième porte ou le soleil au Zénith"

Dernière mise à jour : 9 déc. 2023

Je vous propose le travail réalisé par Fabien, le personnage principal de mon roman : " La dixième porte ou le soleil au zénith ", pour assumer le passage d'une porte.


" Il plaisait à Fabien de planter tous ces phares que balisaient toutes ces œuvres qui favorisaient une ascension de l’esprit depuis cette nuit noire de l’origine. Elles lui permettaient, tel un fil d’Ariane, de ne point se perdre dans les labyrinthes de son ignorance, de ses questionnements, de ses incertitudes. 


Plus ces lumières étaient rapprochées, et mieux sa progression était aisée. Si la pleine lumière trop vive était impossible tant la constance aurait été difficile à soutenir, mieux valait une semi pénombre qu’une nuit obscure. Les portes qui marquaient cette progression révélaient toujours une nouvelle naissance : en passant le seuil, le profane a tout à apprendre. Il entreprend un voyage initiatique. Avec humilité, il tâche d’appréhender son nouvel environnement ; il ne peut pas prétendre comprendre tout d’un seul coup. En entrant dans le temple, le profane naît à la lumière. Il pénètre une nouvelle dimension qui l’interpelle : « Qui va là ? » 


Fabien devait répondre à cette interrogation, et il devait matérialiser sa propre projection dans un nouveau monde qu’il devait mériter. "



3 vues

Comentarios

Obtuvo 0 de 5 estrellas.
Aún no hay calificaciones

Agrega una calificación
bottom of page