• Jean-Luc Canton

" La dixième porte "

Dernière mise à jour : 29 oct.


"C'est là un des décors Toulousains de mon roman "la dixième porte"."

Je ne peux m'empêcher de vous faire partager une promenade romantique de Fabien et Eliane.


" Bientôt, ce fut la douceur de la nuit qui accueillit les deux jeunes gens, que l'on retrouva très vite sur les quais Saint-Pierre.

C'était là une des promenades les plus romantiques que pouvait leur offrir la proximité du lieu de la restauration choisi. Ils remontèrent le bord de Garonne vers le pont neuf, rive droite du fleuve et donc à contre-courant.


Les lumières de la nuit avaient remplacé la lumière du jour. Alors que cette dernière éclairait de manière égale tout le paysage et que son positionnement zénithal offrait une vue d'ensemble égalitaire sublime du tableau, les lumières de la nuit étaient sélectives.

Elles choisissaient ce qu'elles voulaient mettre en valeur et cette nature claire obscure plaçait en évidence les bâtiments les plus somptueux, que les contours sombres présentaient là comme des trésors.

Sur la rive opposée, le dôme de l'hôtel Dieu répondait à la façade de l'école des beaux-arts, que les deux jeunes gens longeaient."


Je pense vous avoir présenté un peu Toulouse, et peut-être vous avoir donné envie de me lire.





5 vues0 commentaire